Qui, Quoi, Pourquoi ?

IMG_2875Blog de Médiatrice est un lieu de réflexion pour la médiatrice en herbe que je suis.

Numérique & médiation ?
Innovation & Culture ?

 

Lilly – 24 ans
Recherche un emploi en médiation.
Code ROME : E/M K1602, Gestion de patrimoine culturel
[médiateur culturel.. ce métier existe-t-il vraiment ? Oui&Non.]

 

Mémoire de Master II, mention très bien

Musée au XXIème siècle : entre humain et numérique, quel avenir pour la médiation ?

La question « Quelle médiation ? » est constante dans mon approche des musées et autres lieux culturels. C’est d’abord par des expériences menées lors de nocturnes étudiantes dans différents musées que j’ai exploré la médiation musicale. C’est à dire, accompagner le discours d’interventions musicales (extrait de chansons connues, voix a capella, ukulélé) afin de dynamiser et de rendre plus vivante cette discussion autour d’un objet. [En vidéo au MuCEM : 1 & 2]

J’ai pu, en tant que visiteur, m’apercevoir de l’installation de plus en plus récurrente d’écrans dans les musées. Ainsi, me questionner sur leur utilité et leur fonctionnalité, pour finalement m’apercevoir que le tout-numérique est souvent encore à l’état de réflexion, mais qu’il occupe une part importante de la pensée scénographique aujourd’hui.

Dans cette optique, moi, médiatrice en herbe, que vais-je devenir ?
Le médiateur en est encore à faire se premiers-pas, à se chercher, que déjà sa fin semble programmée par l’intervention des nouvelles technologies dans les lieux culturels. Cette menace pressentie, il me fallait donc approfondir le sujet afin de déterminer avec plus de certitude dans quel avenir je m’embarquai.

Ce blog a donc pour vocation d’être un lieu de réflexion sur différents sujets, exposant ma vision des choses dans le but d’engager une discussion sur ce statut de médiateur culturel.


Mémoire de Master I, mention assez bien

L’image du corps dans l’art textile des femmes, de 1960 à nos jours.

Ce sujet sera peut-être la cause de l’apparition de quelques articles sur les femmes artistes, l’art textile ou encore les inégalités entre les genres.