En visite au Musée Milcendeau

Ou comment tomber en amour

[Errata : La qualité des photos est piteuse, elles seront remplacées bientôt. Et les légendes des oeuvres arrivent très vite.]

Après avoir visiter ce musée, et je dis bien APRES, j’ai entendu pas mal de commentaires sur sa désertification, son peu d’intérêt et tout un tas de mauvaise pub. Je suis très contente d’avoir pu m’y rendre et découvrir sans a priori la douceur de la touche de Charles Milcendeau. À travers cet article, je vous parle du seul et unique musée de peinture du Nord Ouest Vendée. J’espère ainsi offrir un regard positif sur ce lieu charmant.

peinture-1_medium-large

Charles Milcendeau (1872 – 1919) a établi son lieu de vie au milieu des marais, sur la commune de Soullans dont il était originaire. Il achète Le Bois-Durant en 1905, constituée d’une maisonnette et d’une petite bourrine qui formait une borderie, sorte de petite ferme du marais. Il installe son atelier dans la bourrine, mais son art s’empare des lieux, recouvrant les murs de sa maison dans un style inspiré de l’Art Andalou. Le peintre est en effet encore emprunté de sa récente découverte de l’Espagne.

Mais Milcendeau est avant tout un dessinateur, ayant étudié aux côtés de Matisse et Rouault, il était l’élève de Gustave Moreau à L’École Nationale des Beaux Arts. Il se consacre d’abord aux paysages et aux scènes d’intérieur, marqué par l’Art Hollandais, avant de découvrir le paysage. La vie paysanne est au coeur de son travail, Milcendeau étant l’un des grands régionalistes de son temps avec son ami Jean Yole.

2016-04-06 17.04.10
Charles Milcendeau, L’aïeule Loraine, 1914, huile sur toile, dépôt du Musée des Beaux Arts de Nantes

Ce qui m’intéresse le plus dans son travail c’est son usage du pastel, laissant de côté la peinture à l’huile avec laquelle il n’est pas très à l’aise. Le pastel est un médium très expressif et très vif et Milcendeau, virtuose, use à la fois de la couleur et du tracé du pastel pour transmettre des émotions.

2016-04-06 17.03.45
Charles Milcendeau, Troupeaux de vaches et de moutons dans le marais, détail, huile sur toile, 1913, dépôt du Musée des Beaux-Arts de Nantes.

On retrouve ainsi ses oeuvres empreintes de tristesse dans la partie musée de la visite. Un bâtiment récent et agréable, qui présente les oeuvres de Milcendeau dans une sorte de promenade de la Vendée vers l’Espagne. Des vidéos permettent aussi de replacer l’artiste dans son contexte et ouvrent sur son oeuvre. La location de tablette est possible en tant que support de médiation. D’un autre côté, il y a cette maison poétique aux murs recouverts de fresque où l’on imagine bien le peintre se tenir jusqu’à sa mort. Sa veuve, alors vêtue de noire, fît chaque jour l’aller/retour du cimetière à sa maison.

2016-04-06 17.03.23
Charles Milcendeau, Couple au Parapluie, vers 1905, pastel, dépôt de l’historiai de la Vendée, Les Lucs-sur-Boulogne.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s